GroupeCampdejour2016

Jeunes du camp de jour de Sutton venus visiter le musée.

Depuis la fondation du Musée des communications et d’histoire de Sutton par Edmund J.O. Ebert en 1984, on peut identifier quelques étapes importantes. Son fondateur avait d’abord décidé d’installer dans l’ancienne écurie des artéfacts qu’il avait amassés, portant sur l’histoire de Sutton et celle des communications. On y trouvait donc des outils aratoires ou forestiers, datant d’aussi loin que l’arrivée des Loyalistes dans la région, des objets des habitations et des commerces du début des années 1900, de même que les premiers téléphones, premières radios, premiers phonographes, premiers appareils photographiques, enfin tout ce qui a un lien avec les communications, jusqu’aux années 1960.
Puis en 1999, monsieur Ebert lègue le musée et ses expositions permanentes à la ville de Sutton. Pendant ces quelques années, les responsables travaillent particulièrement à l’identification et au classement des 1200 artéfacts. Le nouveau conseil d’administration élu en 2008 et présidé par Richard Mireault réalise cependant que le nombre de visiteurs stagne. On ne vient pas en effet revisiter une expo qui ne se renouvelle pas, d’où l’idée d’organiser une première exposition temporaire, Les Canadiens passent par Sutton en train. Un succès indéniable avec ses 3000 visiteurs en quatre mois, à raison de 8 heures d’ouverture par fin de semaine, stimulé par la présence de la Coupe Stanley et de légendes de la Sainte-Flanelle les trois derniers jours de l’exposition.
Depuis 2009, neuf expositions temporaires ont été présentées. Le musée attire désormais des milliers de visiteurs chaque année, grâce à des thèmes à la fois branchés sur la région et les intérêts des visiteurs : Ça marche à Sutton (l’histoire du Parc d’environnement naturel de Sutton),  Musée du ski (50 ans du Mont Sutton), Evelyn Lambart : Côté films – Côté Jardin, Le grand feu de Sutton de 1998,  Jehane Benoit au menu, Prohibition, Gerald Bull, une expo canon, Sol, Suttonesstradinaire! Et maintenant, Les frères Vachon! Tout cela grâce au dévouement de nombreux bénévoles.

EspaceJehaneBenoit

Nouvel espace consacré à Jehane Benoit, célèbre chimiste culinaire diplômée de la Sorbone et qui a rédigé sa célèbre encyclopédie de la cuisine canadienne à Sutton. Plus de deux millions d’exemplaires vendus, un record inégalé au Canada!

Fait à noter également en 2016, c’est la remise en valeur de l’expo permanente, tant au rez-de-chaussée, où il est question de l’histoire de Sutton, qu’à l’étage, où on trouve des moyens de communication datant du début des années 1900 jusqu’aux années 60, ainsi qu’un nouvel espace aménagé sur l’étonnante carrière de Jehane Benoit, qui a vécu à Sutton de 1956 jusqu’à son décès en 1987. Son corps est d’ailleurs inhumé dans le cimetière catholique de la rue Academy.
Richard Leclerc, président